Monitoring des marchés publics de travaux

Spread the love

Contexte et Justification

Au Burkina Faso comme dans presque l’ensemble des pays de l’espace UEMOA, l’État passe des contrats administratifs écrits avec des entités privées ou publiques pour répondre à leurs besoins en matière de travaux de fournitures et de services : Ce sont les marchés publics; sorte de contrats onéreux entre une autorité contractante (Etat, les collectivités territoriales, les établissements publics…) et des entités privées ou publiques.

IL existe selon le décret portant réglementation générale des marchés publics et services au Burkina Faso, ainsi que selon la directive N°4/2005/ CM/UEMAO, quatre catégories de marchés publics, parmi les lesquels nous avons les marchés publics de fournitures, de services, de prestations intellectuelles et de travaux. Mais quelle que soit la catégorie, le constat est qu’il existe des irrégularités dans leur exécution : mauvaise exécution des travaux, non conformité entre les caractéristiques techniques dans les contrats, corruption, abandon voire la non réalisation du contrat.

Cette situation est facilement constatable dans le cas des marchés publics de travaux, qui sont des réalisations d’ouvrages physiques (routes, barrages, infrastructures éducatives, de santé…). Ainsi dans cette catégorie de marchés publics, les conséquences économiques et sociales sont énormes et se chiffrent souvent au coût de la réalisation d’un ouvrage de même type. En d’autres termes tout se passe comme si l’investissement pour la réalisation d’un ouvrage engendre le double du coût initial. Ex : la route N1 au Burkina Faso qui relie la capitale Ouagadougou à la deuxième ville du Burkina Bobo-Dioulasso, a dû être reprise juste parce que la première réalisation avait été mal faite. C’est au regard d’une telle situation que ce projet se justifie.

Objectif

L’objectif principal de ce projet est de permettre aux citoyens et acteurs de développement de suivre l’exécution des marchés publics au Burkina Faso.

Approche

Collecte de données

Pour atteindre cet objectif, ce projet procédera dans un premier temps à l’ouverture des données des marchés publics, surtout ceux des marchés publics de travaux. Cela va consister à traiter le quotidien des marchés publics publié régulièrement en pdf sur le site de la Direction Générale des Marchés Publics (DGMP) pour en extraire les informations sur les marchés de travaux et de créer des jeux de données sous formats csv, et pour produire des données dans le standards OCDS. Après la publication des résultats, nous prendrons attache avec l’autorité contractante pour avoir accès au contrats à partir desquels nous collecterons régulièrement les données sur l’état d’exécution des marchés. Les données sur l’état d’exécution seront collectées auprès de la structure chargée du contrôle du marché.

Plateforme d’analyse des données

Une plateforme de visualisation sera proposée aux usagers, afin de leur permettre de faire des analyses des données ouvertes. Cette plateforme va non seulement proposer des analyses sur les données des marchés publics mais aussi donner la possibilité aux internautes, de façon dynamique, de réaliser leurs propres visualisations.

Plateforme de suivi de l’exécution

Enfin un site permettra de géolocaliser les travaux qui font l’objet des marchés, puis de collecter régulièrement les données sur leur état d’exécution, d’une part au niveau des structures chargées du contrôle, et d’autre part auprès des citoyens qui constatent eux-mêmes la réalité sur le terrain .

Résultats attendus

  • les données sur les marchés publics, notamment les marchés de travaux, sont disponibles sur une plateforme en open data ;
  • un site web est créé pour une visualisation permettant de faire plusieurs types de comparaisons ;
  • un site web est créé et permet le suivi de l’état d’exécution de tous les marchés publics de travaux au niveau national.